instruction concours national chants scouts

Principe

Tous les ans, chaque unité doit connaître trois chants pour sa branche + deux chants communs, choisis par les équipes nationales et responsables expression.
Le but est de pouvoir chanter ensemble par exemple lorsque toutes les troupes d’une province se retrouvent pour un rallye.
Pour le Concours de chants scouts, il est demandé à chaque groupe concurrent de connaître les chants de sa branche (liste cf. ci-dessous). Il n’est pas obligatoire de les savoir par cœur (mais ce n’est pas interdit 😉 Vous aurez votre « Hodari » avec vous et les chants figureront dans le livret-programme du concert.
Surtout, nous aurons la joie d’une expérience extraordinaire : chanter tous ensemble ces chants à plus de 600 voix !
Ces défis d’année viennent en plus du chant que vous choisirez et interpréterez devant le jury (voir onglet Choix du chant).

Pour les éclaireurs (patrouilles et troupes)

  • Ô Sari Mares – Hodari page 277
  • Entendez-vous dans le feu (canon) – Hodari page 133
    L’chef de patrouille – Hodari page 178

Pour les éclaireuses

  • Chant du feu – Hodari page 118-B
  • Chantons au vent (2 voix possibles) – Hodari page 14-B
  • Sur les monts – Hodari page 304 *

Pour les feux

  • Dame pauvre, Hodari page 150
  • Au feu d’étape (2 voix), Hodari page 118-A, CD n° 6 plage 6
  • Chant d’étape (valse celtique), Hodari page 156-F

Pour les clans

  • Dame pauvre – Hodari page 150
  • Au feu d’étape (2 voix) – Hodari page 118-A, CD n° 6 plage 6
  • Chant d’étape (valse celtique) – Hodari page 156-F
w

Pour les chorales et les groupes « hors concours »

  • Cantique des Créatures (à 4 voix mixtes) – Hodari page 361, Ferao page 334, CD n° 6 plage 15
  • Forêt sombre (canon) – Hodari page 132

* Attention, ces chants bien connus sont souvent déformés par la transmission orale (variation de notes ou de rythme), y compris dans ce qui circule sur internet. Le scout et la guide ne font rien à moitié, même en chantant 😉 Reportez-vous à la partition avec une personne compétente (parent, organiste de la paroisse, professeur de musique), pour les (ré)apprendre tels que les ont créés leurs auteurs.